Hotline de vente Fermé
Hotline de location Fermé

Marbella est la seule municipalité de Málaga où la vente d´appartements a augmenté en 2010

Le prix du mètre carré est toujours l´un des plus élevé du littoral méditerranéen espagnol
Publié dans le Journal Sur.es le 30.12.10 – 01:43 – MÓNICA PÉREZ | MARBELLA

Malgré la crise économique et les évènements politiques et urbanistiques des dernières années, Marbella arrive à remonter la pente du marché immobilier. Les chiffres ne sont pas ceux d´il-y-a six ans mais le nombre de propriétés vendues en 2010 sera sûrement supérieur à celui de 2009 ; Marbella sera par conséquent la seule municipalité de la Costa del Sol où le nombre d´opérations de ce type aura augmenté. Il est ainsi exposé dans le rapport Coyuntura del Sector Inmobiliario du mois de décembre 2010 réalisé par l´Association des Entreprises du Tourisme Résidentiel, du Sport et de la Santé de l´Andalousie (Promotur). Bien que les informations du quatrième trimestre ne sont pas encore disponibles, le nombre des transactions immobilières (les logements sociaux ne sont pas inclus) enregistrées au cours des trois premiers trimestres est supérieur aux transactions réalisées l´année dernière à la même période. Alors qu´en 2009, 1.371 ventes immobilières furent signées au cours des huit premiers mois de l´année, leur chiffre a atteint les 1.730 en 2010. L´augmentation la plus importante s´est produite pendant le deuxième trimestre, avec 711 ventes signées, face aux 438 ventes de l´année dernière.

VENTES EN 2010
Location Premier Trimestre Deuxième Trimestre Troisième Trimestre
Marbella 470 711 549
Mijas 448 526 338
Estepona 235 318 247
Benalmádena 297 427 274
Fuengirola 252 396 201
Torremolinos 247 374 225
Benahavís 157 148 45
Rincón de la Victoria 138 307 110
Málaga 1,041 1.544 753

Malgré la paralysie du secteur immobilier, deux autres caractéristiques situent Marbella en tête d´autres municipalités de la Côte. D´une part, elle présente le pourcentage le plus élevé relatif à l´offre des propriétés neuves, et d´autre part, les prix sont bien plus élevés que ceux des municipalités voisines.

Le rapport de Promotur explique que Marbella, avec une offre de 18,8%, suivie de Mijas, avec une offre de 17% et de la municipalité d´Estepona, avec une offre de 16,7%, représentent les municipalités avec le pourcentage le plus élevé de l´offre initiale des propriétés à vendre.

En ce qui concerne les prix et malgré que les promoteurs aient dû diminuer leur marge de bénéfice- celui-ci étant de 10% à 30% dans le cas de Marbella-, le prix du mètre carré du terrain sur la Costa del Sol est toujours plus élevé que celui du reste des destinations de vacances de la Côte Méditerranéenne nationale. Seule la ville d´Estepona, avec un prix de 2.930 euros le mètre carré, est supérieure à Marbella, avec un prix de 2.745 euros le mètre carré.

Le Plan Général d´Aménagement du Territoire de la municipalité qui a été approuvé cette année a calmé le climat d´incertitude qui existait sur le marché. En seulement cinq semaines, la situation de 400 propriétés qui étaient illégales a été régularisée.

Le ‘stock’ augmente

Mais tout n´est pas positif. Le secteur présente des caractéristiques spéciales sur la Côte Ouest que les entrepreneurs du tourisme résidentiel résument de la façon suivante : un volume important de produits exclusifs, une correction insuffisante des prix, la méfiance des acheteurs face à une situation délicate, l´incertitude existante par rapport aux problèmes politiques et urbanistiques.

Tout cela a fait que, malgré le ralentissement dans la construction de nouvelles propriétés et malgré une légère augmentation des ventes, le stock existant ne s´est pas réduit. Ce dernier était de 7.431 propriétés en 2009, chiffre qui a augmenté jusqu´à 7.705 unités en 2010 pour l´ensemble des municipalités de la Costa del Sol. Les prix élevés et le fait qu´un grand nombre d´acheteurs qui ont acheté sur plans n´ont finalement pas passé l´acte d´achat par devant notaire, expliquent en grande partie, selon Promotur, cette situation. A tout cela, il faut ajouter la prolongation des délais de commercialisation qui sont actuellement de 84,8 mois en moyenne.

Pour que toute cette offre encore disponible génère des bénéfices, les promoteurs ainsi qu´un grand nombre de propriétaires ont dû modifier l´utilisation de ces biens immeubles. En effet, ces derniers sont désormais commercialisés comme des appartements touristiques en location à des prix qui sont plus en accord avec le marché actuel. La location avec option d´achat représente une activité commerciale en hausse grâce aux offres présentes sur la Costa del Sol.

contactez
Chat